Parmi les engagements que pourraient prendre les candidats aux élections législatives, indiquez les 5 engagements qui vous semblent prioritaires en matière d'éducation.
Commencer
 
Le vote de la suppression de la loi Carle qui oblige les communes à financer les établissements scolaires privés lorsque des enfants de leur commune préfèrent aller dans une école privée plutôt que dans l'école publique de leur commune.


 
La suppression de la niche fiscale sur les cours privés qui ne concerne que les familles qui payent l’impôt sur le revenu. Le montant de près de 1 Milliards d'€ de cette niche fiscale pourrait être utilisé pour financer des postes de surveillants, pour organiser l'aide aux devoirs dans les collèges et lycées. Et ainsi proposer cet accompagnement à TOUS les élèves et non pas à ceux dont les parents payent des impôts.


 
Augmentation du nombre d'assistants d'éducation (AED) au sein des collèges et des lycées pour un meilleur accompagnement des élèves pendant le temps hors classe et création d'une formation dédiée.


 
Soutien du projet de 1 ATSEM par classe dans toutes les classes de maternelle pendant tout le temps de classe. L'Education nationale pourrait également aider au financement de ces ATSEMs par un fonds spécifique pour les communes, selon les mêmes modalités que pour les nouvelles activités périscolaires (NAP).


 
Accompagnement de chaque enfant en situation d'handicap par un même auxiliaire de vie scolaire (AVS) sur toute l’année scolaire.


 
Soutien du projet de généralisation du circuit court et du bio dans toutes les cantines.


 
Application stricte des critères de dérogation à la carte scolaire (pas de critère « autres»).


 
Mise en place d'un système d'évaluation qui encourage les élèves plutôt que de les sanctionner.


 
Soutien du développement des pédagogies alternatives, dans les écoles et les collèges, en s’appuyant sur les travaux universitaires (ou d’inspiration Freinet, Montessori, etc.) pour favoriser la réussite de tous les élèves.


 
Réflexion sur le niveau de recrutement aux ESPE (École supérieure du Professorat et de l’Éducation) des futurs enseignants.    


 
Respect des textes concernant la place des parents à l’École : horaires des conseils de classe et des conseils d'administration, distribution des documents, organisation des commissions permanentes, espace d'expression sur l'environnement numérique de l'établissement, espace de réunion au sein de l'établissement scolaire...


 
Les conseils d’école doivent devenir de vrais espaces de concertation et de pilotage sur les temps scolaires et périscolaires.


 
Demande d'une large communication pour les élections des parents d'élèves : dans la presse, dans chaque établissement scolaire...


 
Vote de l'augmentation des dotations pour l’enseignement supérieur pour tenir compte de l'augmentation du nombre d'étudiants (+ 10% sur les 5 dernières années alors que les dotations de l’État étaient gelées).


 
Mise en œuvre de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans. La scolarisation le plus tôt possible est un gage de réussite scolaire.


 
Renforcement de l'implication des élèves dans la vie des établissements : mise en place de budgets participatifs, mise en place de rencontres inter établissements… La citoyenneté s’apprend en l’exerçant et les collèges et lycées doivent permettre cette vie citoyenne des élèves.     


 
Suppression du délai de carence et lutte contre le problème du non-remplacement des enseignants, de courte et longue durée. Présentation en conseil d’administration du nombre d’heures non remplacées par établissement chaque année et les solutions apportées.


 
Relance des Emplois Avenir Professeur. Ces emplois présentent un triple avantage : ils permettent à des étudiants d’être rémunérés pour pouvoir continuer leurs études, de diversifier ainsi les profils des enseignants et de renforcer la présence des adultes dans les collèges et lycées pour accompagner les élèves dans des projets ou pour les aider.


 
Pérenniser les Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation et à compléter la formation des futurs enseignants avec des modules sur l’interdisciplinarité, le travail en équipe, sur la gestion de la relation parents…  


 
Réforme des instances de concertation de l’Éducation nationale (CDEN et CAEN et CSE) afin qu’ils soient décisionnels sur certains points.


Merci d'avoir complété ce typeform
Maintenant créez le votre — c'est gratuit, simple & superbe
Créez un <strong>typeform</strong>
Powered by Typeform